Approche sectorielle de l'évolution de l'emploi dans l'industrie manufacturière

P. Moati

Cahier de recherche N°C59

Résumé

Le retournement de la conjoncture macro-économique au début des années 90 a mis fin à la brève reprise de l'emploi dans l'industrie. Après un rappel de l'évolution macro-sectorielle de l'activité et de l'emploi, cette étude analyse les déterminants sectoriels de l'évolution de l'emploi entre 1988 et 1992 dans les secteurs de l'industrie manufacturière, au niveau le plus fin de la nomenclature (NAP 600).

Une base de données a été constituée à partir de fichiers d'origines diverses (Enquête annuelle d'entreprises, Enquête structure des emplois, Enquête emploi, statistiques d'emploi Unedic, flux d'échanges extérieurs des Douanes, flux d'investissements directs de la Banque de France...). Une segmentation de l'ensemble des secteurs a été opérée sur la base du taux de croissance de leurs effectifs sur la période étudiée. Plusieurs méthodologies statistiques ont été mobilisées afin d'identifier les caractéristiques sectorielles associées au caractère créateur ou destructeur d'emplois des secteurs d'activité (comparaison de moyennes, analyses en composantes principales et typologies, classification dichotomique descendante).

Il ressort que le différentiel de croissance de l'activité est très insuffisant pour rendre compte de la dispersion inter-sectorielle de l'évolution de l'emploi dans l'industrie manufacturière. Le caractère plus ou moins favorable de l'évolution de l'emploi dépend en fait de la combinaison de plusieurs caractéristiques sectorielles : degré de banalisation de l'activité et contenu en main-d'œuvre qualifiée, croissance du marché, exposition à la concurrence internationale, concurrence des pays à bas salaires...


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale