Symboles d'un modèle alimentaire en déclin, les fruits frais n'ont plus la cote

Franck Lehuédé

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV178

Résumé

En 2001, le Programme National Nutrition Santé a désigné l'augmentation de la consommation de fruits et légumes comme l'un des objectifs nutritionnels à atteindre pour 2008. Trois ans plus tard, malgré les campagnes de communication liées à ce programme, les achats de fruits frais ont continué de se réduire. L'enquête du CRÉDOC " Comportements et Consommations alimentaires des Français " (CCAF 2004) révèle que cette diminution touche presque toutes les catégories d'adultes. Cette baisse s'inscrit dans une tendance de fond qui privilégie la consommation de produits transformés au détriment des produits traditionnels. D'un point de vue nutritionnel, la consommation de fruits frais semble révélatrice d'une bonne alimentation comme l'illustre l'analyse des gros consommateurs de fruits frais : ils bénéficient d'une alimentation plus variée et plus équilibrée que le reste de la population. Elle leur permet plus souvent d'atteindre les apports nutritionnels conseillés.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale