Le plaisir d'acheter n'a pas disparu

V. Beaudoin - A. Collerie de Borely

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV80

Résumé

En période de crise, les inquiétudes, les contraintes de revenu, les anticipations d'une évolution négative pour les mois à venir pèsent de plus en plus fort sur les ménages. Le consommateur tend à rationaliser son comportement d'achat : il réfléchit et compare plus que dans le passé avant d'acheter. Depuis deux ans, il n'hésite pas à reporter sa décision d'achat de quelques semaines ou de quelques mois, semant ainsi le doute chez les commerçants.
Dans ce nouveau contexte, on évoque parfois la disparition des achats d'impulsion, achats effectués sur un coup de tête, non prémédités et non prévus dans un budget.
A travers ces achats d'impulsion, le consommateur échappe à un comportement raisonnable pour se laisser davantage guider par le désir de l'instant. Et pourtant cette pratique, si elle est en diminution par rapport aux années 80 est loin d'avoir disparu : plus d'une personne sur deux déclare effectuer des achats d'impulsion. Le plaisir est le moteur principal de ces achats bien plus que le besoin, ou le fait que le produit soit en promotion.
L'achat d'impulsion peut aussi être compris comme plaisir permettant de compenser la décision de report d'autres achats, gros équipement, par exemple.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale