Enquête Conditions de vie et Aspirations des Français Note de conjoncture sociétale Début 2015 : Un nouvel élan

E. Daudey - N. Guisse - S. Hoibian - J. Müller

Sourcing Crédoc N°Sou2015-4235

Résumé

L’année 2015 est marquée par de nombreux mouvements d’opinion.

1.           La reprise semble proche : les ménages reprennent espoir dans l’amélioration de leurs conditions de vie, ils ont moins le sentiment de devoir se serrer la ceinture, se montrent moins inquiets vis-à-vis du chômage et de la pauvreté même si l’emploi reste en tête de leurs préoccupations.

2.           Les préoccupations pour les tensions internationales, les risques de guerre, les inquiétudes vis-à-vis de l’immigration progressent. Ces mouvements étaient déjà marqués avant la survenue des attentats du début janvier 2015. Les attentats ne nourrissent pas particulièrement le sentiment de repli identitaire dont la progression était déjà à l’œuvre avant le début 2015.

3.           En revanche, les attentats accentuent fortement le sentiment d’insécurité dans la vie quotidienne.

4.           Ils tempèrent également le souhait de changement radical de la société française, ainsi que le rejet du gouvernement et du personnel politique, qui jouissent d’un regain de confiance. Une analyse spécifique conduite cette année montre que le rejet des élites et des modes de représentation démocratiques est au cœur de la montée du radicalisme ces dernières années, bien avant les questions économiques liées à l’emploi.

5.           Les Français se montrent un peu plus compatissants envers les plus démunis et la stigmatisation de « l’assistanat » est moins forte, sans que ce mouvement ne s’assortisse d’une plus forte demande d’intervention des pouvoirs publics. Le focus réalisé cette année montre des opinions très différentes selon que l’on parle de l’Etat (ou du gouvernement) qui jouit d’une piètre image dans l’opinion, ou des organismes de protection sociale qui sont, quant à eux, crédités d’une image bien meilleure.

6.           Le libéralisme économique a le vent en poupe, et la population soutient chaque année davantage la liberté d’entreprendre et la mondialisation.

7.           Les loisirs et le temps libre semblent plus importants, à la fois en liaison avec une légère amélioration économique et également comme si la survenue des évènements dramatiques de début janvier 2015 invitaient nos concitoyens à revisiter leurs priorités de vie.

8.           Le désir de mener sa vie comme on l’entend et de jouir d’une liberté dans ses choix est toujours une donnée montante de notre société. Les crispations que l’on a pu observer lors des années récentes (autour du Mariage pour tous par exemple) n’entravent pas ce désir profond qu’ont les Français de vivre librement leur vie. Les représentations liées aux sexes évoluent sensiblement, notamment chez les hommes qui prêtent une attention grandissante à leur vie familiale.

9.           Le souhait de liberté individuelle, le soutien au libéralisme économique, conjugué au rejet des institutions particulièrement marqué chez les jeunes les portent à renouveler les mécanismes de la confiance qu’ils accordent beaucoup plus aisément que leurs aînés aux acteurs du secteur privé ou associatif, et surtout à leurs pairs, venant ainsi soutenir le développement d’un nouveau modèle de société plus collaboratif.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale