Enquête 'Conditions de vie et Aspirations des Français' / Note de conjoncture sociétale / Début 2013 : Les Français tétanisés

R. Bigot - P. Croutte - E. Daudey - S. Hoibian - J. Müller

Sourcing Crédoc N°Sou2013-3994

Résumé

La note de conjoncture sociétale du CRÉDOC est élaborée à partir de l’enquête annuelle « Conditions de vie et aspirations ». Les analyses portent en particulier sur les résultats de la vague du début 2013, mais aussi sur l’ensemble des vagues d’enquêtes réalisées chaque année depuis 1979. C’est un outil d’analyse privilégié de la conjoncture et des grandes tendances sociétales qui se dégagent sur longue période.

Depuis quatre ans, maintenant, le moral de la population est au plus bas. Après l’effondrement de 2009, l’opinion s’était légèrement ressaisie en 2011, plus elle a de nouveau chuté en 2012. Cette année, au début de 2013, les signes de reprises sont faibles, quasiment imperceptibles. Si une minorité de nos concitoyens ont l’impression d’apercevoir le bout du tunnel pour ce qui les concerne, la plupart ont l’impression d’assister à un naufrage collectif.

Cette année, le rapport analyse les thèmes suivants :

1. Quel est l’état d’esprit de l’opinion aujourd’hui ? Quelles variations observe-t-on par rapport à l’an dernier ? Quel regard chacun porte-t-il sur sa propre situation et sur celle des autres ?

2. Quelles sont les principales préoccupations des Français au début 2013 ? Chômage, environnement, pauvreté, tensions internationales, conflits sociaux, insécurité ?

3. Que pensent les Français de l’aide aux plus démunis ? Sont-ils convaincus par l’efficacité des politiques sociales ? L’Etat providence à la française ne comporte-t-il pas un risque de déresponsabilisation des personnes protégées ?

4. Comment, dans un contexte de crise économique qui perdure, nos concitoyens jugent-ils le fonctionnement des pouvoirs publics, des institutions ? Ont-ils encore confiance dans la politique pour influer sur le réel, améliorer leur quotidien ? Quelle proportion de la population est tentée par le radicalisme ?

5. Un chapitre étudiera la montée des inquiétudes, pas seulement celles qui sont liées à la violence et à l’insécurité, mais également toutes les peurs qui conduisent à fragiliser la confiance des individus les uns dans les autres, les craintes susceptibles de paralyser le corps social.

6. Quel rôle joue la famille en temps de crise ? Les valeurs traditionalistes reviennent-elles en force ? Comment ont évolué, cette année, les opinions relatives au mariage entre deux personnes de même sexe ?

7. Quel portrait synthétique peut-on faire de l’opinion aujourd’hui, comparé à l’an dernier, mais également au regard des 35 dernières années ?


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale