En dix ans, la contestation a changé de camp

G. Hatchuel - J.L. Volatier

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV71

Résumé

Parmi les diverses évolutions qui ont marqué les années 80, certaines ont déjà été évoquées dans ces colonnes : la montée de l'individualisme, la déculpabilisation vis-à-vis de l'argent ou l'accroissement des inquiétudes (voir Pour en savoir plus p.4). Mais d'autres, tout aussi profondes, sont intervenues qui méritent que l'on s'y arrête : un profond bouleversement est apparu dans les souhaits de transformation de la société. Au clivage "jeunes/personnes âgées "autour duquel ces souhaits se structuraient au début des années 80, s'est progressivement substituée une autre fracture, celle qui oppose les diplômés et les non-diplômés. Ainsi, 33% des non-diplômés souhaitent aujourd'hui que la société se transforme par des réformes radicales, contre 25% des diplômés du bac ou d'études supérieures. La situation était inverse il y a environ 15 ans : 22% seulement des non-diplômés réclamaient en 1978 des réformes radicales, contre 35% des diplômés du bac ou d'études supérieures. Encore faut-il rappeler que ces évolutions sont intervenues dans un contexte général où prime le sentiment d'une dégradation du niveau de vie, en France comme dans d'autres pays européens.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale