Pose ta question - l'enquête sociologique participative

A l'occasion des quarante ans de l'enquête Conditions de vie et aspirations des Français, le CRÉDOC souhaite offrir la possibilité aux citoyens, de poser une question sur un thème de société qui les intéresse.

LE CONTEXTE

Le CREDOC mène, depuis 1978, une enquête appelée « Conditions de vie et aspirations des Français » qui interroge tous les ans un échantillon représentatif de la population pour mieux connaître les aspirations et modes de vie des citoyens. Cette enquête sert ensuite à de nombreux organismes de la sphère publique et privée pour mieux orienter leurs politiques. Elle est le support de nombreux travaux de recherche et rapports publiés sur le site internet du CREDOC portant sur la société française. Les questions posées dans l'enquête se divisent en deux sortes : certaines sont posées depuis quarante ans afin de suivre les évolutions, comme par exemple les préoccupations de la population. Le « tronc commun » du questionnaire est ici.
D'autres sont intégrées chaque année à la demande de souscripteurs.
A l'occasion des quarante ans de l'enquête le CREDOC souhaite offrir la possibilité aux citoyens, de poser une question sur un thème de société qui les intéresse.

L'OBJECTIF

La formulation des questions, les sujets qui sont abordés ne sont jamais complètement neutres, chacun - citoyen, chercheur, entreprise, organisme public - regarde le monde avec ses propres lunettes et se pose certaines questions et pas d'autres.
La participation de citoyens, en proposant à la fois les thèmes à investiguer mais aussi en proposant des formulations, enrichira l'enquête sociologique Conditions de vie et aspirations d'un regard neuf et différent.
Il s'agira pour les chercheurs du CREDOC à la fois d'obtenir des résultats à des questions qu'ils n'auraient pas pensé à poser, ou poser dans ces termes, et aussi d'analyser les thématiques d'intérêt des citoyens qui émergeront au travers des questions proposées.

LE DÉROULÉ

  • Jusqu'au 30 novembre 2019, proposez-nous une question ici.
  • Votez pour la proposition de question qui vous parait la plus intéressante.
  • Fin novembre 2019, la question qui aura obtenu le plus de votes sera sélectionnée et insérée dans l'enquête de début 2020.
  • La question sera relue par l'équipe des chercheurs en charge de l'enquête. Elle pourra faire l'objet de corrections légères (fautes d'orthographe, par exemple) ou pour tenir compte des principes détaillés plus bas (facilité de compréhension, neutralité,...).
  • La question retenue sera publiée sur le site internet du CREDOC début janvier.
  • Les résultats de la réponse à cette question posée à un échantillon représentatif de Français seront ensuite disponibles sur le site du CREDOC, fin avril 2020. Ils seront présentés « en moyenne » et dans différentes catégories de population : catégories d'âge, sexe, professions, niveau de revenus, catégorie d'agglomération d'habitation.

Les principes à respecter pour la rédaction d'une question :

  • Les questions doivent être simples à comprendre et rédigées en français : conjuguez les verbes que vous utilisez plutôt au présent, évitez les formulations négatives pour lesquelles il est plus difficile de répondre, choisissez des phrases les plus courtes possibles.
  • Elles ne doivent pas porter sur des thèmes trop intimes ou sensibles (questions de santé, de pratiques sexuelles, de religion), pour des raisons de protection de la vie privée.
  • Elles ne doivent pas être injurieuses ou dégradantes pour des catégories de population.
  • Elles doivent aborder des thèmes qui concernent le plus grand nombre de citoyens, quels que soient leurs âges, revenus, professions...
  • Elles doivent proposer des formulations de réponse le plus neutre possible, en réfléchissant bien à chaque mot utilisé, et leur connotation, car ceux-ci peuvent avoir un impact sur les réponses. Et en évitant de faire précéder les questions d'arguments pouvant influencer les enquêtés.
  • Les modalités de réponse proposées doivent chercher à être équilibrées et couvrir le champ complet des opinions, autant que de possible, en intégrant des possibilités avec lesquelles vous n'êtes vous-même pas d'accord.

FAQ

Pourquoi une seule question ?

Poser une question dans une enquête et l'analyser a un coût financier (travail d'enquête, tris statistiques, analyse).
Le CRÉDOC est une association qui n'a pas de financement en propre et ne peut assumer financièrement un effort plus grand.

Pourquoi lancer une telle proposition seulement maintenant ?

L'anniversaire de l'enquête a été une occasion de réflexion.
Plus généralement, il nous semble que, comme l'ensemble des autres acteurs (entreprises, administrations, médias), la recherche a un impact sur le monde, en mettant en lumière tel ou tel problème de société ou innovation.
Comme tous, elle doit se questionner et chercher à intégrer davantage les citoyens à la construction du savoir et de la réflexion.

Pourquoi faire relire et reformuler les questions par les chercheurs ?

Poser une question est un exercice difficile et délicat. Toutes les autres questions posées dans l'enquête sont aussi soumises à une relecture de chercheurs ayant une longue expérience des sondages afin de garantir le respect des impératifs présentés dans l'encadré « principes » : neutralité, clarté, équilibre des points de vue, ...
Le CRÉDOC a une charte de déontologie et doit s'assurer que ses enquêtes respectent ses principes.

Et si ma question n'est pas retenue, puis-je la proposer à nouveau ?

Cette initiative est expérimentale.
Si elle fonctionne, c'est-à-dire que des citoyens s'en saisissent et que cela n'entraine pas de difficultés particulière pour le CRÉDOC nous la prolongerons.
Un nouvelle session participative devrait donc être ouverte à partir de janvier 2020 jusqu'au 30 novembre 2020, et votre question pourra être retenue pour l'enquête de début 2021, avec des résultats fin avril 2021.

Quelle est la méthodologie de l'enquête ?

L'enquête permanente du CRÉDOC sur les « Conditions de vie et Aspirations » de la population est réalisée en ligne au début de chaque année (la prochaine a lieu en décembre 2019-janvier 2020), auprès d'un échantillon représentatif de 3 000 personnes, âgées de 15 ans et plus, sélectionnées selon la méthode des quotas (région, taille d'agglomération, âge-sexe, PCS). Un redressement final est effectué pour assurer la représentativité statistique par rapport à la population nationale.

Pourquoi des résultats seulement fin avril ?

L'enquête « Conditions de vie et Aspirations » de la population est une « grande » enquête : une heure de questionnaire en moyenne.
Il faut un temps pour préparer l'ensemble du questionnaire.
Faire passer le questionnaire sur une durée suffisamment longue (3 semaines) pour que les réponses ne soient pas influencées par un évènement ponctuel.
Puis des contrôles pour vérifier la qualité de remplissage et des traitements statistiques sont réalisés.

La participation est-elle anonyme ?

Oui, aucune information personnelle (adresse IP par exemple) n'est collectée dans le cadre de ce projet. Et nous n'avons aucun moyen de savoir qui est l'auteur de ces questions.

Des entreprises, administrations, associations, syndicats, lobbys peuvent-ils poser leur question par ce biais ?

Aucune information sur la source de la question ne sera collectée.
Il est donc possible que ce ne soit pas des citoyens isolés qui proposent une question, mais tout type d'organisation.
Dans tous les cas la sélection des questions s'appuiera sur les votes et une relecture des chercheurs sera effectuée.

 

Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale