Vente à distance
L'activité augmente, mais l'emploi est stable

M. Ranvier - R. Wintrebert

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV 224

Résumé

La vente à distance (VAD) de produits aux particuliers connaît une situation paradoxale. Apparemment dynamisée par ce qu'on appelle le "e-commerce ", elle connaît en réalité des fortunes diverses selon les acteurs. C'est pourquoi le Syndicat national social des entreprises de vente à distance, via l'Observatoire prospectif du commerce (FORCO), a confié au CRÉDOC la réalisation d'une étude prospective sur l'évolution économique du secteur et sur les conséquences en terme d'emploi. Les résultats de cette étude montrent que l'activité de vente à distance devrait encore croître sensiblement dans les années à venir : 30 milliards de chiffre d'affaires pour le e-commerce en 2010 contre 20 milliards en 2008 et 11,3 milliards au premier semestre 2009, selon l'estimation FEVAD. Mais il n'est pas certain que cela profite à tous les "VADistes ". L'effectif salarié devrait ainsi rester stable dans l'ensemble de ce secteur (autour de 26000 personnes) mais au prix de profonds bouleversements internes : les grandes entreprises de vente par correspondance
(VPCistes traditionnels) verront leurs effectifs se réduire sensiblement, tandis que les petites structures et les acteurs spécialisés sur internet (pure players) devraient fortement recruter sous l'effet du développement du e-commerce.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale