Sensibilité à l'environnement, action publique et fiscalité environnementale: l'opinion des Français en 2021

Jörg Müller, Charlotte Millot

Sourcing Crédoc N°Sou2021-4809

Résumé

Cette note de synthèse présente les résultats des questions Inserees par l'ADEME dans le dispositif d'enquête« Conditions de vie et aspirations» du CRE DOC. L'enquête a été menée en janvier 2021. Des points de comparaison avec les enquêtes précédentes ont été établis et certaines comparaisons longitudinales remontent en historique jusque dans les années 1980/1990. 

En résumé, les préoccupations environnementales reculent légèrement par rapport à l'année précédente, mais restent parmi les sujets qui inquiètent le plus nos concitoyens. Pour le moment, les préoccupations économiques, qui passent habituellement au premier plan en temps de crise, restent moins élevées que les préoccupations environnementales. Par rapport à la période pré-crise sanitaire, le consentement à payer des taxes dédiées à la protection de l'environnement ou une taxe carbone progresse régulièrement depuis janvier 2020. Au total, 61% de la population se prononce en faveur d'une taxe carbone sous conditions (60% début 2020). Globalement, la population souhaite que les pouvoirs publics agissent: 81% souhaitent que les mêmes moyens soient déployés pour la lutte contre le réchauffement climatique que pour la lutte contre le COVID-19 (77% en mai 2020). Et parmi les objectifs assignés aux pouvoirs publics pour la sortie de crise, la relocalisation et la réduction des impacts de l'homme sur l'environnement font partie du trio de tête, avec le renforcement des services publics. L'arbitrage entre règles collective de protection de l'environnement et préservation des libertés individuelles divise: la moitié de la population estime que des règles doivent encadrer les comportements nocifs pour l'environnement, même si c'est au détriment des libertés individuelles et la même proportion pense que les libertés individuelles doivent primer. 

Début 2021, les trois-quarts des Français jugent que la société doit se transformer de manière importante. Et lorsqu'il s'agit d'esquisser une société« idéale», les Français sont très largement en faveur d'une société moins inégalitaire, plus démocratique et écologique, mais ont peu d'espoir de la voir advenir à moyen terme. 


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale