RMI - La solidarité envers les plus démunis s'accroît, les exigences aussi

G. Hatchuel - A.D. Kowalski

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV107

Résumé

Depuis l'instauration du RMI, le nombre de bénéficiaires a triplé, passant de 270 000 en 1988 à 800 000 en 1995. Cette croissance a-t-elle modifié les opinions des Français sur cette allocation, sur son montant et sur sa vocation ?
Après une série d'investigations réalisées par le Crédoc dans les premières années de la mise en place du RMI, une nouvelle enquête a été effectuée en 1995 à la demande de la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF). Son but était d'apprécier les inflexions qui ont pu intervenir ces dernières années.
Il apparaît que les Français sont de plus en plus préoccupés par l'accroissement de la pauvreté et les situations d'exclusion. Comment s'en étonner ? 45% d'entre eux déclarent connaître un Rmiste dans leur entourage proche. De fait, nos concitoyens considèrent aujourd'hui la lutte contre la pauvreté comme prioritaire en attendant que la collectivité accroisse son aide envers les plus démunis. Le RMI, lui-même, malgré la formulation de quelques critiques, suscite une adhésion croissante dans la population, signe de la remontée des valeurs de solidarité.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale