Retravailler après un accident grave

Anne Loones

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV214

Résumé

Chaque année, 52 000 personnes sont victimes d'un accident du travail entraînant une incapacité permanente et 40 000 sont gravement blessées dans un accident de la route. Une longue phase de soins et de rééducation commence alors, avec en interrogation la question de la reprise du travail. Certains établissements de soins tels ceux adhérents à l'association COMETE France l'abordent rapidement, d'autres moins vite, laissant se faire "un travail de deuil" après le choc.

L'enquête commanditée au CRÉDOC par la Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) auprès de 400 personnes sorties de centres de rééducation vise à mieux connaître la trajectoire professionnelle après l'accident. Les résultats montrent que si une grande majorité des accidentés travaillait avant, la moitié seulement occupe un emploi trois ans après l'accident. Les séquelles physiques, intellectuelles, mais aussi psychologiques sont des freins très forts à la reprise d'activité. Les indemnités financières versées en compensation du handicap peuvent aussi, d'une manière involontairement perverse, freiner la personne dans son projet professionnel en jouant un rôle de substitut de salaire.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale