Quelques éléments sur les discriminations liées au sexe et le sexisme ordinaire

Solen BERHUET, Sandra HOIBIAN

Sourcing Crédoc N°SOU2019-4656

Résumé

La forte médiatisation de l’affaire Harvey Weinstein à l’automne 2017 a porté sur le devant de la scène publique la question des agressions sexuelles subies par les femmes dans le monde du cinéma. Très rapidement, cet événement a donné lieu à la prise de parole de milliers de femmes sur les réseaux sociaux via les hashtag « Metoo » et « balancetonporc ». Quelques mois après, les atteintes faites aux femmes continuent de faire l’objet de nombreux débats, débordant le seul cadre des violences à caractère sexuel.


En janvier 2018, le Crédoc a réalisé une enquête à la demande de la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) sur les discriminations, les insultes et les blagues à caractère sexiste. Les résultats de cette enquête montrent que les femmes mentionnent plus que les hommes avoir été victimes de discriminations et d’insultes en raison de leur sexe. En dépit de constat, l’actualité récente semble avoir sensibilisé l’opinion publique aux injustices et violences faites aux femmes. Ainsi, plus de huit français sur dix se disent sensibles à la question. Le mouvement de réprobation sociale est également plus marqué chez les hommes. 80% d’entre eux s’accordent à dire que les femmes subissent des injustices et violences en raison de leur sexe, contre 72% d’entre eux deux ans auparavant.  


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale