Peut-on parler d'une opinion de la jeunesse ?

Régis Bigot - Claire Piau

Cahier de recherche N°C181

Résumé

Quelles sont les valeurs des jeunes ? Quelles sont les aspirations et les opinions qui les animent ? Leurs représentations sont-elles spécifiques par rapport à l'ensemble de la population ? Les jeunes sont-ils, comme on l'entend dire parfois, de moins en moins engagés ? Quels regards portent-ils sur la famille, le mariage, les institutions et la société en général ? Mais, en amont, peut-on seulement parler de la jeunesse comme d'une catégorie clairement identifiée, dont les opinions seraient suffisamment homogènes pour faire sens ? C'est à ces questions que ce document se propose d'apporter des éléments de réponse.

Le rapport est composé en six chapitres. Le premier évoque les difficultés de conceptualisation de la jeunesse. Les quatre suivants passent en revue quelques attitudes spécifiques des jeunes en matière d'opinions politiques (intérêt pour la politique, formes d'engagement... ), de perception du rôle des institutions (quel regard les jeunes portent-ils sur la société ?), d'opinions sur les mœurs (opinion sur la famille, le mariage, le travail des femmes... ) et de pratiques sociales (sociabilité et loisirs notamment). Le dernier chapitre revient sur les critères expliquant la formation de l'opinion des jeunes, en tentant de démêler l'influence de l'âge et celle des différentes étapes de leur insertion dans la société.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale