Migrations - Ces Français qui choisissent le sud

B. Maresca

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV98

Résumé

Si les français sont peu mobiles, moins de 2% changent chaque année de région, leurs migrations ne sont pas sans conséquences. Depuis trois décennies déjà, les régions du nord et de l'est subissent une hémorragie régulière, tandis que les régions du sud bénéficient, actuellement, d'un bilan de migrations positif. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, région la plus marquée par les apports migratoires, ceux-ci ont eu pour effet d'accroître les concentrations résidentielles sur le littoral au détriment des arrières-pays. Cette situation est particulièrement accusée dans le département du Var : dans les 25 prochaines années, sa population pourrait s'accroître de 50% du seul fait des migrations. Rééquilibrer l'aménagement du département est un objectif important du Conseil général. C'est à la demande de ce dernier que le Crédoc a étudié les caractéristiques des migrants et les motivations qui les poussent à s'installer dans les régions du sud. Cette étude, fondée sur une enquête directe auprès d'un échantillon de migrants, met en évidence que l'attractivité du cadre de vie n'est pas à elle seule suffisante pour fixer durablement les nouveaux arrivants. Parmi ceux-ci, la moitié au moins des actifs repartent après un séjour de quelques années, un tiers seulement s'intègre facilement à la société varoise. Au regard des migrations d'actifs, le sud-est de la France se présente comme une région de passage.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale