Les ségrégations sociales minent le collège unique : l'exemple de l'Ile-de-France

Bruno Maresca - Guy Poquet

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV165

Résumé

Médias et experts mettent de plus en plus souvent en cause "le consumérisme scolaire" des familles qui tentent par de multiples démarches d'inscrire leurs enfants dans les "bons" établissements. Ces stratégies de contournement de la carte scolaire se répandent aujourd'hui bien au-delà des seuls initiés et portent clairement atteinte à la mixité sociale à l'école. A la demande de la Direction régionale de l'équipement (DREIF), le CRÉDOC a mené une étude sur les articulations entre ségrégations résidentielles et système éducatif dans la région Ile-de-France. Celle-ci montre que la différenciation entre "bons" et "moins bons" établissements est le résultat d'une double tendance : d'une part, le recrutement des élèves accroît les disparités sociales des communes, d'autre part l'offre pédagogique présente de fortes inégalités selon les établissements. Si le verrouillage de la sectorisation des collèges permet de contenir la spirale ségrégative, il n'est plus à lui seul suffisant. Il paraît nécessaire de s'interroger sur les innovations qui permettraient de rétablir l'égalité des chances au sein du collège unique, d'en élargir les ambitions au-delà des seuls savoirs académiques et, plus largement, de responsabiliser les collectivités territoriales dans le fonctionnement de l'école.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale