Les Français préfèrent économiser l'eau que la payer plus cher

Guy Poquet

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV115

Résumé

Selon un rapport de l'Observatoire de l'eau de décembre 1996, les Français doivent s'attendre d'ici 2001 à une progression importante du prix de l'eau. Celui-ci a progressé de 56% entre 1991 et 1996, contre 10% pour l'indice général des prix. Au vu des investissements à réaliser dans le cadre du septième plan, qui prévoit 105 milliards de francs de travaux entre 1997 et 2001, le prix de l'eau pourrait augmenter encore de 5% par an pour s'élever en moyenne à 18,90F en 2001 contre 14,80F actuellement. La nécessité de travaux de renouvellement dans de nombreux réseaux, la moindre participation financière des autorités centrales et régionales, ainsi que la tendance au regroupement des charges d'assainissement "eaux usées"et "eaux pluviales"sont également porteurs d'une hausse sensible des prix.
Le CRÉDOC a réalisé en 1995 et 1996 des études, tant à l'échelle nationale que sur des périmètres locaux de distribution d'eau, qui permettent de mesurer les perceptions des consommateurs à l'égard de l'eau. Ces études montrent que 52 % des Français déclarent faire des économies d'eau. Mais seuls 31% se montrent disposés à payer plus cher une eau qui serait de meilleure qualité. Les plus jeunes sont les moins sensibles à ces questions qui préoccupent environ 60% des 50-64 ans.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale