Le mariage n'est plus une institution mais reste une valeur

V. Payet-Thouvenot - A. Dufour

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV52

Résumé

Le mariage est-il pour les Français, une valeur dépassée ? Certaines évolutions pourraient le laisser penser : un mariage sur trois se solde par un divorce (un sur cinq il y a dix ans), près de 9% des Français déclarent vivre aujourd'hui en concubinage, contre 3% dix ans plus tôt. Le concubinage traduit-il un refus de s'engager ou au contraire une réflexion plus mûrie pour le choix du conjoint, et une volonté de vivre une période d'essai ? L'enquête "Conditions de vie et aspirations des Français "du Crédoc apporte à ces questions quelques éléments de réponses intéressants : le mariage reste encore une valeur sûre, un engagement profond pour une moitié des Français. Mais l'union libre semble aussi en partie se substituer au mariage dans ses premières étapes, en intégrant le projet d'enfant et la consolidation du couple. L'importance des réponses "pour essayer "(35%) à la question "pourquoi un homme et une femme vivent ensemble sans être mariés ? "peut également traduire une certaine méfiance vis-à-vis du mariage.
En tout état de cause, l'opinion française, dans son immense majorité, attend que le père joue un rôle important vis-à-vis de son enfant né hors mariage. C'est vrai autant pour la reconnaissance paternelle que pour le soutien financier que le père doit apporter.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale