Le consommateur Français en 1998
Une typologie des préférences

J.-L. Volatier - A.-D. Brousseau

Cahier de recherche N°C130

Résumé

L'enquête annuelle du CRÉDOC sur la consommation a permis de faire le point sur la conjoncture de la consommation qui s'avère toujours aussi bonne en fin 1998.

Le redémarrage des souhaits de consommer et le regain d'optimisme de 1997 se confirment même si les souhaits de maintenir une épargne de précaution restent forts.

Les anticipations de baisse du chômage restent mesurées. La pauvreté, l'insécurité et les tensions internationales sont des sujets de préoccupations stables ou en progression.

En revanche, le passage à l'Euro ne semble inquiéter qu'une minorité de consommateurs. Malgré l'amélioration de leur moral, les consommateurs restent majoritairement prudents. Autre manifestation de cette prudence, la sensibilité au prix et ses diverses manifestations (recherche des promotions, fréquentation des magasins maxidiscompte...) restent stables.

Ces résultats globaux ne doivent pas masquer la très grande diversité des attitudes et des préférences des consommateurs. De ce point de vue, l'âge, le milieu social et le sexe sont les trois caractéristiques socio-démographiques les plus discriminantes et leur lien avec les systèmes de préférences n'ont pas diminué depuis 1995.

Ce résultat contraste fortement avec celui de l'étude de la structuration des valeurs et des représentations du bonheur. Celles-ci sont principalement liées à l'âge ou à la génération des consommateurs et peu au sexe ou au milieu social. Les normes sociales jouent un rôle plus important dans la détermination des préférences de consommation que les représentations idéalisées de la vie.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale