L’attachement à l’héritage: une illusion pour protéger ses enfants ?

Patricia Croutte, Radmila Datsenko, Sandra Hoibian

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV301

Résumé

Une enquête, menée en juin 2017 par le CRÉDOC à la demande de France Stratégie permet de mieux connaître l’opinion et la projection personnelle des Français par rapport aux donations et héritages. Nos concitoyens sont, dans les faits, seulement un tiers à avoir déjà bénéficié d’un héritage ou d’un don. Mais ils sont nombreux à penser qu’ils en bénéficieront dans le futur ; et surtout, ils sont très attachés à l’idée de pouvoir transmettre un patrimoine (le plus souvent leur logement) à leurs proches, en particulier à leurs enfants. De ce fait, ils sont enclins à souhaiter une faible imposition des transmissions en faveur du conjoint et des enfants, et des transmissions de biens immobiliers. Cette aspiration s’inscrit dans un contexte de fortes inquiétudes par rapport à l’avenir des jeunes et d’un regard critique vis-à-vis des institutions et de la redistribution. Transmettre un patrimoine à ses enfants c’est aussi leur assurer une forme de protection dans un monde mouvant et incertain. Mais cette aspiration pourrait être une illusion entretenue par une méconnaissance des taux d’imposition du patrimoine, souvent surévalués et par une sous-estimation des inégalités de patrimoine et de leurs effets pour les jeunes générations.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale