L'analyse des relations par opposition

M. Messu

Cahier de recherche N°C31

Résumé

Ce travail est une nouvelle contribution à l'élaboration d'un guide comparatif des méthodes d'analyse de contenu des entretiens de recherche. L'étude de cette méthode et son application expérimentale à un entretien réalisé dans le cadre d'une étude déjà effectuée, montrent que l'Analyse des Relations par Opposition (A.R.O.), conçue par H. Raymond et N. Haumont en 1966, est d'un grand intérêt heuristique.

De la même manière que C. Lévi-Strauss a fait de l'antonymie la clef de passage entre un système dénotatif et un système dénoté, la méthode de l'A.R.O. consiste à retrouver dans les discours la structuration en opposition qui qualifie également le domaine ou l'objet d'observation. La méthode est fondée sur l'hypothèse d'une liaison de nature symbolique entre les systèmes concrets d'objets et les systèmes de représentations ou idéologies.

Les travaux de H. Raymond et ceux menés dans le cadre de l'Institut de Sociologie Urbaine établissent que l'espace de l'habitat, comme les mythes analysés par C. Lévi-Strauss, admettent une structure symbolique forte. Il faut cependant accepter quelques hypothèses sociologiques, dont le moins qu'on puisse dire est qu'elles ne s'imposent pas d'évidence, pour penser que tous les domaines de la vie sociale sont ainsi structurés. Aussi, pour éviter des coûts métaphysiques trop importants, il convient d'en faire une méthode strictement empirique. Par ailleurs son efficacité, fortement dépendante des capacités perceptives de l'analyste, de sa connaissance du domaine ou de l'objet étudié, devient remarquable lorsque l'entretien est lui même riche.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale