La nocturne gratuite, un bon plan pour les jeunes et pour les musées

B. Maresca

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV215

Résumé

La gratuité des musées est à l'ordre du jour. Elle prend de multiples formes, qu'elle soit périodique, comme les premiers dimanches du mois dans les musées nationaux, ou permanente dans certains musées municipaux de grandes villes. Elle se trouve relancée par l'expérimentation engagée par le gouvernement en janvier 2008, pour une durée de six mois, dans quatorze musées et monuments. Parallèlement, quatre grands musées parisiens - le Louvre, Orsay, le Centre Pompidou et le Quai Branly - ont expérimenté une gratuité ciblée en direction des jeunes âgés de 18 à 25 ans, en nocturne.
Les enquêtes réalisées par le Crédoc et Sciences Po Paris à la demande du Louvre, pour évaluer cette expérimentation, montrent que la mesure a bien été perçue, notamment parce qu'elle s'adresse à tous les jeunes et pas seulement aux étudiants.
Associée au créneau horaire de la nocturne, elle offre aux jeunes un contexte privilégié pour des visites plus détendues. La gratuité en nocturne favorise l'intégration du musée dans les pratiques de sortie des jeunes en soirée et permet d'entraîner ceux qui ne s'y rendraient pas d'eux-mêmes. En dépit d'un impact limité sur la démocratisation de la fréquentation, cette mesure exerce un attrait sur les jeunes générations. A condition d'être portée par une démarche de communication plus volontariste, les musées peuvent retirer un réel bénéfice stratégique de cette mesure.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale