Etre salarié: un idéal, sauf pour les jeunes qui aspirent à plus de liberté

E. Alberola - I. Aldeghi - S. Hoibian

Consommation & Modes de Vie N°CMV289

Résumé

Après avoir été longtemps en diminution, le nombre d'indépendants semble repartir à la hausse depuis le début des années 2000.Parallèlement se multiplient des situations en "zone grise "entre le statut de salarié et celui d'indépendant. L'enquête Conditions de vie et aspirations du CRÉDOC de 2016 montre que, dans leur très grande majorité, nos concitoyens jugent la situation de salarié préférable, dans l'absolu, à celle d'indépendant.Comme dans de nombreux pays développés, cette préférence a fortement augmenté depuis les années 2000.Pour les plus âgés, le statut d'indépendant est notamment synonyme de lourde charge de travail venant empiéter sur la vie personnelle. L'opinion des jeunes est très différente : 45% des 18-24 ans estiment que travailler à son compte est une situation plus enviable. Loin d'être considérée comme un pis-aller face à un marché du travail saturé et peu sécurisant, l'indépendance est associée par cette classe d'âge à une plus grande liberté et une opportunité pour bien concilier vie privée-vie professionnelle. Très peu mettent en avant les impacts en termes de fragilisation de la protection sociale, ou le manque de sécurité. Et dans les faits, 20 % des jeunes se sont saisis des nouvelles opportunités d'emplois occasionnels proposés par l'économie dite "collaborative ".


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale