Connaissances et principes de division du travail
Incidences sur la coordination et la localisation mondiale des activités productives

P. Moati - E.M. Mouhoud

Cahier de recherche N°C137

Résumé

L'observation des logiques productives poursuivies par les entreprises conduit à identifier deux grands principes de division du travail : la division cognitive du travail consiste à segmenter les processus de production en fonction de la nature des savoirs requis, dans une perspective d'efficience dynamique ; la division technique du travail procède à la segmentation du processus de production en fonction du degré d'homogénéité technique des opérations, dans un but d'efficience statique.

Le basculement dans une économie fondée sur la connaissance tend à favoriser la diffusion du principe de division cognitive du travail. Toutefois, l'apport des technologies de l'information ainsi qu'un certain nombre d'innovations organisationnelles ont permis de restaurer la compétitivité des logiques productives mettant en œuvre une division technique du travail ("taylorisme flexibilisé").

L'objectif de cette recherche est de préciser les déterminants de localisation associés à chacun des principes de division du travail. L'accent est mis sur l'influence des contraintes de coordination dans la définition de l'espace de la division du travail. L'analyse en termes de principes de division du travail semble pouvoir offrir un cadre permettant de mieux prendre en compte la complexité des forces en jeu dans les déterminants de la localisation des firmes. Cette analyse pourrait aussi éclairer les critères qui permettent de séparer les facteurs de polarisation des activités productives qui ne peuvent se ramener à la seule confrontation des niveaux des coûts de transactions et des économies d'agglomération que l'on trouve dans les modèles d'économie géographique.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale