Accidents de la route : une minorité de jeunes prend tous les risques

Pierre Le Quéau - Christine Olm

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV138

Résumé

Si le nombre des jeunes âgés de 15 à 24 ans qui se tuent ou se blessent chaque année sur la route tend à diminuer régulièrement depuis une vingtaine d'années, le sur-risque que présente encore cette catégorie quant aux accidents routiers change moins sensiblement. Alors que les jeunes comptent pour 15% de la population française, ils représentent plus du quart des tués sur la route, et près du tiers des blessés graves.
La Fédération Française des Sociétés d'Assurance (FFSA), avec La Prévention Routière, a demandé au CRÉDOC de réaliser une enquête pour éclairer la compréhension de ce phénomène et mettre au point une nouvelle campagne de prévention. Le principal résultat de cette étude confirme le lien qu'il faut établir entre ces accidents et le style de vie d'une certaine jeunesse, en particulier sa pratique festive. La plupart des accidents impliquant des jeunes se produisent en effet la nuit en fin de semaine. Cependant, tous les jeunes n'ont pas le même sens de la fête, loin s'en faut. Une typologie fait ainsi apparaître que seule une minorité de jeunes (17%) cumule les risques, sur la route comme dans d'autres domaines de la vie sociale. Cette petite frange de la population jeune comprend deux groupes d'individus qui pratiquent plus souvent que les autres un style de fête qui se passe rarement d'alcool et de stupéfiants.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale