À la Toussaint, 51% des Français de plus de 40 ans se rendent au cimetière

Nicolas Fauconnier

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV187

Résumé

La déréglementation du secteur funéraire et l'évolution des pratiques liées à la mort font que les acteurs de la filière funéraire sont confrontés à de nouveaux défis. La montée de la crémation et le développement des contrats d'obsèques laisseraient même présager un délaissement du cimetière. Qu'en est-il réellement ? La Chambre syndicale nationale des arts funéraires a confié la réalisation d'une enquête au CRÉDOC. Celle-ci cherchait à mesurer les attentes des Français de 40 ans et plus, en matière d'obsèques (pour eux-mêmes) et à évaluer leur attachement au cimetière. Même si la religion et le respect des valeurs traditionnelles tendent à s'étioler, la fréquentation des cimetières reste très soutenue, particulièrement au moment de la Toussaint : 51 % des Français âgés de 40 ans et plus s'y rendent chaque année. Ce résultat se retrouve dans toutes les couches de la société même s'il est moindre chez les Franciliens ; il pourrait cependant baisser à l'avenir en raison du choix de plus en plus fréquent de la crémation.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale