Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Quatre expérimentations pour favoriser l'insertion des jeunes sous main de justice
Four experimentations to promote the integration of young people supervised by the youth justice system

I. Aldeghi - P. Jauneau - L. Muller

N° 256 - Octobre 2012

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes
Conditions de vie / Société > Institutions
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux

Résumé :

En 2011, les jeunes de 18 à 24 ans représentent 25 % de la population sous écrou, alors qu’ils constituent 16 % des 18-59 ans. La question de l’accompagnement des détenus pour éviter la récidive se pose avec acuité pour les jeunes car les risques de recondamnation sont plus élevés pour eux.
Le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse, créé en 2009, a participé au financement de dix projets novateurs pour l’insertion des jeunes sous main de justice.
Entre 2009 et 2012, le CRÉDOC a évalué quatre de ces expérimentations qui ont concerné près de 400 jeunes. Portées par des missions locales, une association et un service pénitentiaire d’insertion et de probation, elles se sont déroulées dans les maisons d’arrêt de Douai, Fleury-Mérogis, Le Mans-Les Croisettes et Toulouse-Seysses. Ces projets prévoyaient un accompagnement renforcé des jeunes pour prévenir la récidive et favoriser l’insertion professionnelle.
L’enseignement principal des évaluations est l’importance de l’accompagnement continu entre le «dedans» (la détention) et le «dehors» et la nécessité d’initier dès la détention des actions de remobilisation et les demandes d’aménagement de peine. La coordination entre les missions locales et les services pénitentiaires est l’une des clés de la réussite de l’insertion professionnelle des jeunes sous main de justice et de la prévention de la récidive.

Abstract :

In 2011, young people between 18 and 24 represent 25% of the jailed population (and only 16% of the 18-59 years old’s). The young are more concerned than the others by a second offence judgment that’s why supporting is crucial.
In 2009 a new  fund was created in France to experiment new social projects for the youth. It financed ten innovating projects for young inmates. From 2009 to 2012, the CREDOC assessed four of this projects involving almost four hundred young jailed in four different French prisons.
A reinforced support was the core of the four projects to prevent a second offence and to favour the integration into the job market.
The main conclusion of the assessments is that the support inside the prison and outside must be considered as a whole. Moreover it’s important to involved the young prisoners as soon as they are jailed into their own integration and to work on adjustments of penalties. Besides, the coordination of the different actors of the support (associations, community social services dedicated to the young, prison services…) is one of the keys of a successful integration.

 Follow our Web flow in english

4 pages - 4.57 €

Mots-clés : jeunes - prison - détenus - insertion des jeunes - insertion professionnelle - justice

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour