Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Pour l'opinion, un Etat protecteur et le respect mutuel sont les conditions indispensables à la cohésion sociale
For the French, welfare state and mutual respect guarantee social cohesion

S. Hoibian

N° 243 - Septembre 2011

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes
Conditions de vie / Société > Habitat / Logement
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux

Résumé :

La notion de « cohésion sociale » rencontre, depuis une vingtaine d’années, un écho grandissant
dans les médias, le monde politique, associatif, professionnel ou institutionnel. Organismes internationaux, Union européenne et ministères l’ont placée au rang de leurs objectifs politiques ou de leurs préoccupations, parfois en lieu et place de concepts connexes tels que la «solidarité», l’«action sociale», la «paix sociale» ou la «réduction des inégalités».
En s’appuyant sur l’enquête Conditions de vie et Aspirations des Français, le CRÉDOC a réalisé une étude à la demande de la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) afin de mieux connaître les perceptions et attentes du grand public vis-à-vis de la cohésion sociale.
L’image d’une société individualiste et inégalitaire domine nettement les représentations. Plus de huit personnes sur dix considèrent que la société française est divisée, fragmentée. Pour renforcer la cohésion en France, l’opinion défend l’idée d’un modèle de solidarité mixte, alliant l’intervention de la puissance publique pour garantir à tous un certain niveau de bien-être (un logement, un emploi, et l’accès à une éducation de qualité) et les efforts de chacun dans ses relations avec les autres. Loin de se sentir désengagés, les individus voient dans le respect mutuel et la tolérance les conditions d’une meilleure cohésion sociale.

Abstract :

For the past twenty years social cohesion has been a successful concept among politicians, associations and media. International organizations, E.U. and the French administration have chosen this notion rather than more traditional concepts such as “solidarity”, “social action”, “reducing inequalities”.
The CREDOC has realised a study about social cohesion to know better how French see it and what they expect from it.
Most French people see their society as individualistic and unequal : more than 80% think that France is fragmented and divided.
To reinforce social cohesion, the French wish to promote a mixed solidarity which combines welfare state, meant to guarantee a certain level of standards (housing, employment, education), and everyone efforts in everyday relations.
The French feel committed and see mutual respect and tolerance as the keystone of a better social cohesion.

Follow our Web flow in English

4 pages - 4.57 €

Mots-clés : solidarité familiale - action sociale - solitude - protection sociale - conditions de vie - logement - inégalités

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour