Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

La température du logement ne dépend pas de la sensibilité écologique
House temperature and ecological sensibility

A. Dujin - B. Maresca

N° 227 - Mars 2010

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Habitat / Logement
Aménagement / Environnement > Environnement / Énergie / Eau / Déchets

Résumé :

Si les industriels et les gestionnaires d’immeubles ont nettement réduit leurs consommations d’énergie au cours des vingt dernières années, ce n’est pas le cas des ménages. L’enquête du CRÉDOC Consommation d’énergie 2009 permet de renouveler l’analyse des comportements des Français dans leur habitation et de comprendre leur mode d’utilisation des systèmes de chauffage. Les résultats montrent que la consommation d’énergie des ménages est fortement déterminée par le type d’habitat, les modes de vie et des processus tels que le renouvellement des appareils de chauffage et des autres équipements du ménage. La température souhaitée dans les pièces se révèle être un très bon indicateur de la norme du confort recherchée dans l’habitation. Non seulement les Français la situent à 20 °C en moyenne, soit au-dessus des 19 °C prescrits par les pouvoirs publics, mais la sensibilité écologique n’a pas d’impact sur les arbitrages concernant la température idéale, ni sur le nombre d’appareils équipant le ménage. S’ils sont prêts à opter pour des équipements plus économes en énergie, les Français ne sont pas disposés à réduire le niveau de confort que permettent d’atteindre les systèmes de chauffage et l’isolation des constructions récentes. Les politiques publiques ne peuvent donc uniquement compter sur le développement de la sensibilité écologique pour que s’infléchisse la consommation de chauffage des ménages.

Abstract :

If manufacturers and property managers have been clearly decreasing their energy consumption in the last twenty years, households haven't been doing the same. The 2009 CRÉDOC survey on energy consumption is a new analysis of French people's behaviour in their house and how they use the various heating systems. The results show that energy consumption is strongly determined by the type of housing, the way of life and several elements such as the replacement of heating appliances and other household equipments. The desired temperature in the rooms is a very good indicator of the comfort standard to reach. French people think 20 degrees centigrade is an acceptable average temperature, whereas the authorities recommend 19 degrees as a standard. Ecological sensibility doesn't impact on decisions about the ideal temperature for the house or on the number of heating appliances used in the house. Whereas French people are ready to choose energy saving equipments, they are not ready to reduce the level of comfort reached in the newly built houses thanks to heating and thermal insulation. Consequently, public policies should not only rely on an increasing ecological sensibility to decrease the heating consumption of French households.

Follow our Web flow in English

4 pages - 4.57 €

Mots-clés : habitat - logement - chauffage - consommation d'énergie - économies d'énergie

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour