Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Cahier de Recherche

De l'anomie à la déviance
Réflexions sur le sens et la mesure du désordre social

V. Aillet - P. Le Quéau - C. Olm

N° C145 - Octobre 2000

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux

Résumé :

En 1999, la Prévention Routière et la Fédération Française des Sociétés d’Assurance ont souhaité mettre en place une campagne de prévention des accidents de la circulation à destination des jeunes. Elles ont demandé au CRÉDOC la réalisation d’une étude visant à éclairer leur compréhension des comportements des jeunes sur la route. L’étude de la bibliographie existant sur le sujet et la réalisation d’entretiens de groupes ont conduit à privilégier une approche du risque globale, qui prenne également en compte la prise de risques liée à des transgressions sociales. La seconde phase, quantitative, a permis de vérifier la pertinence de cette approche : les comportements ont été mesurés par des batteries d’indicateurs, qui, séparément, n’indiquent pas de comportements très tranchés, mais qui, cumulés, peuvent montrer une tendance à adopter le comportement étudié. Elle a permis de construire une typologie, différenciant cinq groupes de jeunes, selon leur attitude face aux risques et à la société d’une manière plus générale.
La typologie réalisée se heurte cependant à certaines limites. L’une des principales réside dans le flou des notions étudiées, que ce soit au niveau du cadrage théorique qu’au niveau de la mesure. Pour éclairer notre propos, nous avions eu recours à la notion d’anomie mais aussi à ceux de vide statutaire, de désordre social, … Ce cahier de recherche propose des pistes pour éclairer ces différentes notions, selon les différents courants sociologiques qui les ont abordées (la thèse subjectiviste, objectiviste, et l’hypothèse de la compréhension). Il étudie ensuite le problème de la mesure de ces différentes notions, en particulier dans le courant de la « psychologie sociale », ce qui le conduit à s’intéresser au sens et à l’intérêt de la notion « d’attitude ». Il conclut en particulier à l’intérêt des méthodes d’analyses des données, éventuellement en liaison avec l’utilisation d’indicateurs formalisés, qui permet dans le cadre de nos travaux, d’échapper aux explications « centrées sur l’individu » ou « psychologisées ». Finalement, c’est bien l’utilisation de l’hypothèse de la compréhension pour éclairer la notion d’anomie et des méthodes d’analyses des données plutôt que des échelles d’attitude qui nous a permis de rendre compte du risque par le rapport constitutif qu’entretient l’individu avec la macro-structure sociale.

82 pages - 19,82 €

Mots-clés : déviance - jeunes - délinquance

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour