Près d un Français sur trois estime vivre dans un territoire délaissé par les pouvoirs publics

N. Guisse - S. Hoibian

4 pages Consommation & Modes de Vie N°CMV295

Résumé

Comment maintenir le principe d'équité tout en encourageant la croissance nationale portée par des activités de plus en plus concentrées au sein des grandes métropoles ?
Certains plaident en faveur d'une approche individuelle visant à encourager la mobilité résidentielle des personnes vivant dans des zones d'emploi sinistrées vers des territoires plus dynamiques. D'autres privilégient un renforcement de l'attractivité des territoires où la population diminue.
Afin d'apprécier les attentes des Français sur ces questions, le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) a confié au Crédoc la réalisation d'une enquête nationale auprès d'un échantillon de 2 000 personnes âgées de 18 ans ou plus et résidant en France métropolitaine.
Les résultats révèlent que près de trois Français sur dix ont le sentiment de vivre dans un territoire délaissé des pouvoirs publics. Ils estiment plus souvent que les autres qu'ils auraient davantage de chance de réaliser leurs projets de vie ailleurs. Pourtant, ils ne souhaitent pas plus déménager, à la fois parce que l'attachement à leur territoire est fort, mais aussi parce que les contraintes liées à une mobilité sont élevées. Comme l'ensemble des Français, leurs attentes vis-à-vis des pouvoirs publics se portent majoritairement en faveur d'un développement de leur territoire plutôt que des aides à la mobilité.


Contact

142, rue du Chevaleret 75013 Paris
01 40 77 85 10

ligne 6 station Chevaleret
ligne 14 station Bibliothèque
RER C station Bibliothèque
Bus 27 arrêt Nationale