Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Collection des Rapports

Les 9-14 ans : de l'encadrement vers l'autonomie

D. Bauer - M.-O. Simon

n° R148 - Avril 1994

Thème(s) :
Politiques sociales / Emploi > Famille / Politique familiale
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes

Résumé :

Dans le cadre de l'année internationale de la famille, le BICE a souhaité engager une étude originale devant permettre de décrire la place de l'enfant et ses responsabilités au sein de la famille, en menant directement une enquête auprès de 400 enfants âgés de 9 à 14 ans interviewés par téléphone, dans la France entière entre le 23 février et le 9 mars 1994.

Une assez forte homogénéité des comportements se dégage du discours des enfants, il semble exister au sein du noyau familial une atmosphère de sécurité et de relative liberté. La famille paraît constituer un lieu de partage où la parole de chacun peut être entendue, les décisions ne sont pas prises par les adultes seulement et les tâches domestiques constituent le travail de tous.

Les enfants sont responsabilisés par leurs parents et acquièrent progressivement une certaine autonomie. Sur le plan du ménage, leurs parents sollicitent surtout une participation de principe, jugée d'autant plus nécessaire quand elle concerne essentiellement l'enfant. Les 9-14 ans sont très positifs quand on les interroge sur la communication dans la famille, ayant même l'impression d'être assez souvent consultés pour de grandes décisions.

Il existe bien sûr des différences nettes de comportement entre l'enfant de 9-11 ans et l'adolescent de 12-14 ans. Ces changements s'expriment en termes de responsabilité et d'autonomie, mais aussi à propos de la définition du rôle des adultes. Plus tournés vers l'extérieur, les 12-14 ans donnent les premiers signes d'une émancipation. Les différences entre rôles féminins et masculins apparaissent assez clairement dans leurs discours, sur des points attendus, comme la participation aux tâches domestiques et le type de dépenses personnelles, ou encore les activités de loisirs. On note aussi des écarts de comportements plus subtils entre les deux sexes au sujet du mode de résolution des conflits, notamment. Les différences sociales ne sont pas toujours très nettes, il semble exister plus de liberté de mouvement dans la journée scolaire et sur le plan des sorties extra-parentales pour les enfants de milieux privilégiés, à l'opposé, sur le chapitre des activités extra-scolaires et de la télévision, ces enfants sembleraient plus soumis aux choix parentaux.

72 pages - 27,44 €

Mots-clés : jeunes - éducation - autonomie - famille

commander commander


retour