Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Ouvrages réalisés avec la participation de collaborateurs du CRÉDOC

La Pauvreté cachée, une analyse bachelardienne du concept de pauvreté

Michel Messu

Editions de l'Aube 2003

Thème(s) :
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux
Économie / Marchés > Argent / Banque / Pouvoir d'achat


visuel

Pour Michel Messu la société, face à la pauvreté, s'est d'abord complue à supposer sa disparition naturelle quand tout allait bien, d'où la nécessité de la qualifier de nouvelle en la découvrant, puis à la célébrer ensuite d'une façon autoculpabilisante et quelque peu masochiste… Et Michel Messu n'en reste pas là. Il veut nous dire également qu'en procédant ainsi, la société s'économise finalement la véritable interrogation sur elle-même qui ne se situe pas sur le sort qu'elle réserve aux différentes personnes qui la composent, mais plus essentiellement sur les ressorts qui la fondent. En adoptant cette approche, on comprend alors aisément que les concepts de " nouvelle pauvreté " ou d'exclusion sont purement tautologiques, qu'ils établissent une partition duale ex ante entre les " in " et les " out ", entre ceux qui sont au-dessus du seuil de vie décente et ceux qui au contraire sont en dessous, ce que finalement on retrouve ex post en déclarant alors que l'on a mis à jour la fracture sociale fondamentale. Plus que d'éclairer, ces approches peuvent au contraire masquer les véritables débats.

L'obsédante question de l'exclusion exprime en creux la tyrannie de l'inclusion, des multiples inclusions auxquelles chacun est soumis. L'individualisme joue comme une force naturelle centrifuge, forçant la société à inventer en contrepoint de multiples pressions centripètes.

Réf: LI17, 177 pages - 18 €

Mots-clés : pauvreté - exclusion - démunis - précarité - publics en difficulté

commander commander


retour