Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Profession ? Stagiaire

D. Bauer - P. Dubechot - M. Legros

N° 61 - Septembre 1991

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux

Résumé :

Faut-il abandonner le stage comme outil prépondérant d’insertion sociale et professionnelle des jeunes sortant de l’école sans qualification ? Dix années après un profond renouvellement des politiques de traitement du chômage des jeunes, le gouvernement réaffirmait, en juillet 1991, la prééminence de toute forme d’emploi sur les autres dispositifs d’entrée dans la vie professionnelle.
Le recours systématique à des formules de stages stéréotypées, un usage parfois abusif des stagiaires par des employeurs, l’amateurisme de certains promoteurs de stages et surtout l’absence de passage entre le stage et l’emploi ont, il est vrai, contribué à disqualifier cette formule. Toutefois, il n’est pas certain qu’il faille abandonner les cheminements vers une meilleure insertion par la voie des stages. Une récente étude du CREDOC montre que les stagiaires se distinguent nettement parmi l’ensemble des jeunes en situation intermédiaire, entre l’école et un travail stable.
Souvent sortis de l’école en situation d’échec, le temps des stages est, pour eux, celui de l’apprentissage social, il leur permet d’acquérir un surcroît de maturité et d’expérience. Avec ses limites et ses insuffisances, le dispositif des stages d’insertion constitue ainsi une nouvelle filière de socialisation qui prend place à côté de la famille et de l’école, remplissant certaines fonctions que ces structures ne sont pas – ou ne sont plus – aptes à assumer.

4 pages - 4,57 €

Mots-clés : stage - insertion professionnelle - jeunes - précarité - chômage

commander commander


retour