Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Alcool, tabac, tranquillisants A chacun son "ivresse"...

Laurence Haeusler - Didier Rösch -

N° 26 - Février 1988

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie
Consommation > Consommation alimentaire
Politiques sociales / Emploi > Santé

Résumé :

La crainte des stupéfiants (cannabis, opiacées, cocaïne) se répand dans l'opinion : en 1987, 73% des Français, contre 64% trois ans plus tôt, les placent en tête des produits dangereux pour les jeunes, loin devant le tabac et l'alcool. Face à ces produits "interdits", l'usage des produits "autorisés" qui modifient l'état psychique, (alcool, tabac, tranquillisants et somnifères) évolue rapidement ces dernières années. Si la consommation d'alcool diminue légèrement, de 20,4 litres par adulte en 1973-1975, à 19,4 litres en 1982-1984, (la France occupant toujours le premier rang mondial), la consommation de tabac a augmenté de 15% entre 1980 et 1986 ; la consommation de tranquillisants et de somnifères à domicile a, pour sa part, encore plus augmenté : 44% de boîtes vendues en pharmacie sur la même période.
Bien entendu, leurs origines (en vente libre ou prescrits par le corps médical), et la diversité de leurs effets interdisent de comparer directement l'usage des médicaments psychotropes, de l'alcool et du tabac. On peut décrire les principales caractéristiques sociales et démographiques des usagers. Chaque produit s'adresse principalement à des consommateurs spécifiques : femmes, et surtout femmes âgées pour les tranquillisants, hommes actifs pour l'alcool, jeunes pour le tabac.
Jusqu'à présent, ces produits ont fait l'objet d'analyses de consommation séparées. L'originalité de l'enquête du CRÉDOC est d'étudier les consommations simultanées. L'association la plus fréquente est celle de l'alcool et du tabac. Elle l'est d'autant plus que la consommation d'alcool est élevée. A l'inverse, les consommateurs de tranquillisants et somnifères sont souvent abstinents des autres produits. Mais chez les plus jeunes, surtout les jeunes femmes, la consommation de tranquillisants est plus forte chez les fumeurs.

4 pages - 4,57 €

Mots-clés : alcool - tabac - café - psychotropes - tranquillisants

commander commander


retour