Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Le petit-déjeuner en perte de vitesse
Breakfast in France, a meal on a downhill slide

P. Hébel

N° 259 - Avril 2013

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie
Conditions de vie / Société > Éducation / Jeunes
Consommation > Consommation alimentaire
Politiques sociales / Emploi > Santé

Résumé :

De nombreux travaux scientifiques ont mis en évidence l’importance d’une prise énergétique conséquente sur les capacités intellectuelles en début de journée, notamment celles des enfants. En 1954, du lait est distribué dans des écoles sous l’impulsion du Président du Conseil, Pierre Mendès France. Dans les années quatre-vingt-dix, le petit-déjeuner connaît une très forte médiatisation, notamment avec l’instauration d’une journée du petit-déjeuner, remplacée en 1997 par la « Semaine nationale du petit-déjeuner », qui peu à peu perd de son impact.
Quelle place prend le petit-déjeuner dans l’alimentation des Français aujourd’hui ? S’interrogeant sur l’évolution de leur composition, Kellogg’s fait réaliser par le CRÉDOC à chaque vague des enquêtes CCAF (Comportements et consommation alimentaires en France) depuis celle de 1999, une analyse des petits-déjeuners des enfants (3-12 ans), des adolescents (13-19 ans) et des adultes (20 ans et plus). Les résultats montrent qu’après une progression entre 1999 et 2003, le petit-déjeuner est en perte de vitesse, sauf le week-end. Il est peu à peu délaissé par les plus jeunes, notamment les adolescents. La crise accentue le phénomène chez les adultes et les enfants. Ainsi, de plus en plus d’écoliers et de collégiens ne s’alimentent pas après le repas du soir jusqu’au lendemain midi. Cette baisse s’accompagne de repas pris de plus en plus souvent seuls.

Abstract :

Many scientific studies have demonstrated the importance of a significant energy intake early in the day for the intellectual capacity, especially for children. In 1954, under the leadership of Pierre Mendès France, President of the Council of Ministers, children were given milk in French schools. In the 90s, breakfast was given a considerable media coverage, in particular with the creation of a “Breakfast day”, replaced in 1997 by a “National breakfast week” that has gradually lost its impact.
How important is breakfast in today’s French diet? Willing to know more about this evolution, Kellog’s has asked the CRÉDOC since 1999 to analyse children’s (3-12), teenagers’ (13-19) and adults’ (over 20 years old) breakfast through its yearly CCAF (French eating behaviours and consumption) survey. The results of this survey show that although breakfast increased between 1999 and 2003, it is now in decline except at weekends. Breakfast is becoming less popular among the youngest consumers, particularly teenagers. The crisis accentuates this phenomenon among adults and children. Consequently, an increasing number of pupils in primary and secondary schools have no meal between dinner and lunch.  This decrease is combined with more frequent lonely meals.


 Follow our Web flow in english

4 pages - 4,57 €

Mots-clés : alimentation - consommation alimentaire - nutrition - repas - consommation - petit-déjeuner

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


del.icio.us

retour