Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

Pas de classes moyennes sans redistribution sociale et fiscale ?
Comparaison internationale
Is the social and tax redistribution the keystone of middle classes ? An international comparison

R. Bigot - P. Croutte - J. Muller - G. Osier (STATEC-LIS)

N° 249 - Mars 2012

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie
Économie / Marchés > Argent / Banque / Pouvoir d'achat
Politiques sociales / Emploi > Chômage / Publics en difficulté / Dispositifs sociaux

Résumé :

Les classes moyennes se trouvent au coeur des débats publics. Elles seraient en déclin, paupérisées, pressurisées par la fiscalité, négligées par l’État-providence ou en voie d’éclatement. Une recherche approfondie dans une trentaine de pays au cours des trois dernières décennies montre que beaucoup de ces idées sont infondées, sans pour autant nier le profond malaise qui ronge cette frange de la population.
Selon les pays, les classes moyennes représentent entre 35 % et 63 % de la population. En France, elles rassemblent 59 % de nos concitoyens : l’Hexagone est un des pays où les classes moyennes sont les plus nombreuses et l’un des rares où leur nombre ne diminue pas.
L’étude du CRÉDOC montre que les classes moyennes sont nombreuses dans des pays riches, et dans les pays où les prestations sociales et les prélèvements obligatoires sont élevés. En effet, les mécanismes redistributifs tendent à renforcer l’importance des classes moyennes en limitant les situations de grande pauvreté et en réduisant les écarts de revenus entre les ménages aisés et les catégories plus modestes. Par ailleurs, les classes moyennes semblent mieux s’épanouir dans les démocraties où la législation sociale est renforcée et où le régime politique comporte une forte dimension participative et consensuelle.

Abstract :

Middle classes are often the subject of public debate. They would be declining, under the pressure of too many taxes, on the way of pauperization and neglected by the Welfare State. A thorough survey in thirty countries over the three last decades has shown that a lot of these ideas are wrong, however middle classes do feel they are going through difficult times.
Depending on the countries, middle classes represent between 35% and 63% of the population. 59% of the French population belongs to these social classes, one of the highest rate in the world. Besides, contrary to many countries, this percentage is not decreasing.
This CREDOC’s research shows that middle classes are numerous in rich countries and in countries where social benefits and taxes are high. Indeed, the redistribution systems tend to reinforce middle classes by reducing big poverty and decreasing the income gaps among the population. Moreover, middle classes seem to develop better in democracies where social legislation is strengthened and where participation and consensus are at the core of the political system.

 Follow our Web flow in english

4 pages - 4.57 €

Mots-clés : classes sociales - conditions de vie - budget des ménages - pouvoir d'achat - crise - aide sociale - politiques sociales - revenus des ménages

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


del.icio.us

retour