Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Consommation & Modes de Vie

La montée en puissance de l'épargne solidaire

Jean-Pierre Loisel

n° 171 - Décembre 2003

Thème(s) :
Économie / Marchés > Argent / Banque / Pouvoir d'achat
Consommation > Comportements de consommation
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie

Résumé :

Apparue en France au début des années quatre-vingt sur quelques projets, l’épargne solidaire permet, grâce à des FCP, des livrets d’épargne ou des SICAV spécifiques, d’aider des entreprises à vocation sociale ou des projets d’insertion de personnes en difficulté. Il ne faut pas la confondre avec l’épargne éthique, démarche dans laquelle on choisit des placements d’entreprises respectant les droits des salariés (non travail des enfants, égalité professionnelle hommes/femmes...). L’épargne solidaire semble avoir atteint un seuil qui devrait lui permettre de sortir d’une certaine confidentialité : environ 40 000 Français disposent aujourd’hui de produits de ce type, soit trois fois plus qu’il y a six ans, tandis que quatre consommateurs sur dix se déclarent intéressés par une telle épargne. Ces résultats sont issus de la première édition du Baromètre des Finances Solidaires. Perçus prioritairement comme une manière d’aider à la réinsertion de personnes en échec social et professionnel, ces produits d’épargne pourraient attirer un nombre conséquent de Français à la condition que leur choix soit favorisé par une fiscalité avantageuse, mais aussi par une proximité et une visibilité aujourd’hui absentes. La possibilité d’une épargne salariale solidaire, le fait que les banques commercialisent et communiquent sur ce type de produits seraient des facteurs importants pour rendre populaires des produits d’épargne aujourd’hui encore méconnus.

4 pages - 4,57 €

Mots-clés : épargne solidaire - épargne salariale - commerce équitable - consommation engagée

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour