Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Cahier de Recherche

Une approche de l'effet du passage sur Internet d'une enquête en population générale

P. Croutte - E. Daudey - S. Hoibian du Crédoc et S. Legleye - G. Charrance de l Ined

N° C323 - Décembre 2015

Thème(s) :
Autres travaux > Travaux méthodologiques

Résumé :

Pour faire suite à un précédent travail de recherche et afin de gérer au mieux le passage en ligne de son enquête barométrique sur les Conditions de vie et les Aspirations, le CREDOC a organisé la 37ème vague de son dispositif d’enquête de façon simultanée et identique, sur deux échantillons distincts, l’un interrogé en face-à-face, l’autre interrogé en ligne. Sur de nombreux indicateurs, établis aussi bien à partir de questions factuelles que de questions d’opinion, les deux modes de collecte établissent des résultats parfaitement comparables. Ces similitudes concernent des sujets aussi variés que le rapport à l’emploi, le logement, le cadre de vie et le sentiment de sécurité, la santé, le moral économique, les opinions sur l’union ou l’adoption par des couples de même sexe, les jugements portés sur le fonctionnement de la société ou les effets de la mondialisation, les opinions sur la pauvreté ou le chômage, le sentiment de restriction budgétaire ou la perception de l’évolution de son niveau de vie. Pour nombre d’indicateurs sur ces différents thèmes, il n’y a quasiment aucune différence entre les deux enquêtes. Le mode de collecte induit cependant des effets propres quant à la réalisation du terrain (durée de l’interrogation plus courte en ligne, possibilité pour un paneliste de répondre en plusieurs fois). Il n’est pas non plus sans effet sur les caractéristiques des répondants, chaque mode de collecte recelant ses avantages et ses inconvénients. Ainsi l’analyse du niveau de diplôme montre une surreprésentation des plus diplômés dans le panel online. Sur le critère de la taille du ménage ou encore sur le taux de propriétaires, les données issues de l’enquête en ligne sont, en revanche, plus proches de la réalité que les données issues de l’enquête en face-à-face. Enfin, les informations relatives aux revenus sont de moins bonne qualité dans l’enquête en ligne. Il est très difficile d’y exploiter la structure des revenus (par type de revenus ou par personne du foyer qui les perçoit) et, très souvent, on doit se contenter de la position donnée dans une échelle pour les revenus globaux de l’ensemble du foyer. Dans le même temps, le niveau de vie médian est plus élevé dans l’enquête en ligne (1 800 euros, + 20% par rapport à l’enquête en face-à-face). Au final, sur les questions généralistes du questionnaire (hors questions insérées par des clients et donc confidentielles), on mesure un écart moyen de l’ordre de 4 points par modalité de réponse entre les deux échantillons. Cet écart moyen, décliné par grands blocs thématiques (comprenant chacun de 9 à 17 questions), varie (en valeur absolue) de 1,6 points pour la situation d’emploi à 7,7 points pour les TIC.

60 pages - 24 €

Mots-clés : méthodologie - méthodologie statistique - méthodes statistiques - opinions - Internet - techniques d enquête

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour