Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Cahier de Recherche

Les Français avancent à grands pas sur la longue route écologique
French start to behave ecologically responsible

R. Bigot - S. Hoibian

N° C272 - Décembre 2010

Thème(s) :
Conditions de vie / Société > Valeurs / Croyances / Modes de vie
Consommation > Comportements de consommation
Aménagement / Environnement > Transport / Mobilité
Aménagement / Environnement > Environnement / Énergie / Eau / Déchets

Résumé :

Depuis le milieu des années 1990, les Français affirment régulièrement leur sensibilité aux problèmes d’environnement. Mais cette sensibilité se traduit-elle réellement dans les comportements de la population ? Pour répondre à cette question, nous avons dressé un panorama de l’évolution des modes de vie et des pratiques quotidiennes qui ont une influence directe ou indirecte sur l’environnement. Dans chacun des domaines étudiés, nous avons rapproché les déclarations de la population avec des données observées. Et, dans la mesure du possible, nous avons cherché à analyser ces données dans la durée pour déceler les grandes tendances.
Nos travaux montrent qu’après des années d’exploitation intense des ressources, les pressions exercées par les ménages (production de déchets, consommation d’énergie, kilomètres parcourus en voiture, etc..) semblent ralentir, voire pour certaines, diminuer. Dans de nombreux domaines, l’inflexion s’est opérée au début des années 2000. La consommation de produits ou services ou même la consommation d’eau constituent les domaines où les progrès sont les plus flagrants. Et ces évolutions concernent tous les groupes sociaux, y compris les populations qui étaient moins impliquées sur ces sujets (jeunes, catégories modestes et non-diplômées). Nos analyses soulignent l’influence centrale de la sensibilité écologique sur les pratiques. Dans le secteur clé de l’énergie et des transports, les inflexions des comportements, moins marquées, semblent dictées autant par des considérations financières que par des préoccupations environnementales. En définitive, en une vingtaine d’années, de nombreuses habitudes ont été remises en question.

Abstract :

Since the mid-1990s, French public opinion shows an important sensibility for environmental issues. Yet, does the population’s behaviour really reflect this sensibility? To answer this question we followed up the evolution of habits and everyday practices which are impacting directly or indirectly the environment. For every analyzed field we compared the declarations of the population to other empirical facts and findings. And, if possible, we tried to analyze the findings in a long term perspective in order to describe the main trends.
The survey shows that after years of intense exploitation of natural resources, the influence of households on the environment (waste production, energy consumption etc.) seems to slow down or even to diminish. In various domains an inflection was observable at the beginning of the 2000s. The consumption of goods and services or the consumption of water are the domains where this trend is most incisive.
The trends are discernable for all social groups, even for the categories that have been less concerned by environmental issues in the past (young people, modest categories, people holding a low level of education). Our study emphasises the importance that ecological sensibility has for everyday practices. In key sectors such as energy and transport, the inflection of behaviours seems to be due to both financial considerations and environmental preoccupations. All in all, various behaviours and habits mutated over the last twenty years.

Follow our Web flow in English

125 pages - 29 €

Mots-clés : environnement - protection de l'environnement - développement durable - écologie - consommation d'énergie - consommation d'eau

commander commander   |  téléchargement au format PDF télécharger gratuitement


retour