Commandes

Votre panier

A tout moment, vous pouvez consulter votre panier.

Cahier de Recherche

Territoires professionnels : proximité et distance
Analyse des faisceaux d'activités dans les emplois du secteur social et médico-social

F. Bigot - P. Dubéchot - T. Rivard - M. Bouscasse - P. Le Quéau - M-O. Simon

N° C168 - Janvier 2002

Thème(s) :
Politiques sociales / Emploi > Travail / Métiers / Formation professionnelle
Politiques sociales / Emploi > Santé

Résumé :

Ce cahier de recherche, réalisé en collaboration avec le Laboratoire étude, recherche, formation en action sociale (LERFAS), analyse les activités professionnelles des salariés du secteur social et médico-social. Il s’appuie sur une enquête de grande envergure conduite dans le cadre du Contrat d’étude prospective (CEP) concernant la branche sociale et médico-sociale, auprès d’un échantillon de 1000 établissements.
Dans cette recherche, il s’agissait de raisonner sur les emplois et les professions dans ce secteur en considérant les activités réalisées, c'est-à-dire ce que les personnes font ou plus exactement sur ce qu’elles disent faire. L’analyse visait à atteindre une compréhension des emplois, et surtout de leur contenu, en prenant de la distance avec les catégories habituellement utilisées, et en particulier les catégories professionnelles.
Cette enquête comporte des enjeux dans au moins deux registres. Un des enjeux concerne la définition de ce qu’il est possible de désigner par la notion de territoire professionnel. Il s’agit de s’intéresser à la manière dont les professionnels situent leur champ d’action. Il y a donc à raisonner sur ce que les uns et les autres font, sur ce que les uns et les autres valorisent, et implicitement ce qu’ils revendiquent. Un autre enjeu est de nature méthodologique pour disposer d’un panel à grande échelle. Jusqu’alors, les travaux conduits reposaient sur des effectifs de petite taille, soit en procédant à un recueil des données d’activité par entretien (plus rarement par observation), soit en s’appuyant sur une grille d’observation auto administrée qui venait caractériser chaque tâche de manière détaillée. Dans le cas présent, la méthode utilisée (le questionnaire adressé par voie postale aux directeurs d’établissement, puis une diffusion auprès de différentes catégories de salariés) supposait de réduire le nombre d’informations demandées (sans avoir la possibilité de recourir à une procédure d’enquête élaborée), de construire a priori des rubriques d’activité…, mais en visant un échantillon suffisamment conséquent afin de pouvoir dégager des conclusions plus facilement généralisables.
Parmi les différentes méthodes ayant pour objectif de regarder l’activité des salariés, celle qui est utilisée tente d’apporter, d’un point de vue quantitatif, une meilleure compréhension des manières de construire les registres d’activité. L’analyse ne vise pas à apporter une connaissance fine des emplois et de leur contenu (la méthode ne s’y prête pas), mais a davantage pour ambition une mise en perspective des différents registres d’activité. Des rapprochements peuvent-ils être opérés ? A l’inverse, quelles distinctions apparaissent ? Bref, il s’agit à travers les différentes combinaisons de repérer les territoires, les frontières, les zones partagées ou de tension.

102 pages - 28 €

Mots-clés : médico-social - travailleurs sociaux

commander commander


retour